Citoyenneté

Les positions de la CFR sur la citoyenneté

La CFR souhaite que les retraités et les personnes âgées soient considérés comme des citoyens à part entière tant vis à vis de leur représentation que dans leur rôle dans la société et ce, quel que soit leur âge.

Représentation

La CFR, qui regroupe 1,5 million d’adhérents, représente une partie importante et croissante de la société civile. Elle devrait bénéficier d’un agrément officiel, comme cela existe déjà en faveur de nombreuses autres associations oeuvrant dans des domaines très variés : familles, handicapés, consommateurs, environnement, etc.,

Position de la CFR :

Une loi devrait poser le principe d’attribuer à la CFR le statut d’association agréée.

Des décrets d’application mettraient en œuvre ce principe pour que les représentants des associations de  retraités et personnes âgées soient effectivement présents dans tous les organismes de réflexion/consultation, de gestion et de décision : Conseil Économique et Social (au niveau national et régional), conseils d’administration des caisses de retraite et d’assurance maladie.

En effet les retraités et personnes âgées sont concernés par l’activité de nombreux organismes. Ils ont des intérêts matériels et moraux spécifiques à défendre, sans corporatisme et acceptent une participation aux conséquences des évolutions nécessaires, dans l’équité.

Rôle des retraités dans la société

La CFR veut revaloriser l’image des retraités et des personnes âgées, en particulier par la reconnaissance de leur action bénévole au sein de très nombreuses associations.

Discriminations

De nombreux citoyens subissent des discriminations en fonction de leur âge, notamment dans les conditions tarifaires en fonction de l’âge dans certaines assurances maladie complémentaires ou mutuelles, dans les conseils d’administration des mutuelles (70 ans), dans les caisses de sécurité sociale (65 ans), pour l’obtention de crédits bancaires, etc…

Ces discriminations en fonction de l’âge sont contraires à la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne. La pénalisation des personnes âgées qui en résulte est en contradiction avec les principes d’équité et de solidarité intergénérationnelle.

Position de la CFR :

  • Suppression des limites d’âge qui écartent les personnes âgées de la vie civile
  •  Interdiction des majorations de cotisations complémentaires santé en fonction de l’âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *