Perte d’autonomie

Position de la CFR sur l’adaptation de la société au vieillissement

La CFR note avec satisfaction le caractère ambitieux du projet de loi d’orientation et de programmation qui entend prendre en compte les différents aspects du vieillissement et leurs conséquences sociales et économiques, tant en ce qui concerne notre Société elle-même que les citoyens qui la composent.

Ce périmètre extrêmement vaste justifie non seulement la mobilisation des ressources de l’État, mais également le concours de toutes les composantes de la Société, et notamment des principaux intéressés que sont les retraités et les personnes âgées.

En ce sens, la contribution de la CFR, première Confédération des retraités, doit trouver toute sa place.

Quelques principes essentiels :

  • La CFR est profondément attachée au principe de solidarité et de redistribution des revenus qui est le fondement de notre protection sociale.
  • La CFR place la personne humaine et notamment la personne âgée au centre de sa réflexion.
  • La CFR considère que les retraités et les personnes âgées sont des acteurs de la vie dans la Société, et qu’à ce titre, ils ont des droits et des obligations, au même titre que les autres citoyens.

Téléchargez les positions de la CFR sur l’adaptation de la société au vieillissement (7 pages)

Téléchargez la fiche sur les positions de la CFR sur la perte d’autonomie

Résumé des positions de la CFR :

  • Privilégier et faciliter le maintien à domicile.
  • Suppression de la barrière d’âge dépendance / handicap.
  • Création d’une grille unique d’évaluation.
  • Mise en place d’une politique globale de prise en charge de la perte d’autonomie avec la création d’une prestation de prise en charge, générale et universelle.
  • Garantie d’un reste à charge supportable et d’un reste pour vivre décent.
  • Financement de la perte d’autonomie fondé sur la solidarité nationale.
  • Simplification de la réglementation et du parcours d’accès.
  • Mise en place d’une politique de prévention globale et coordonnée déclinée en    programmes
  • Création d’un statut spécifique de l’aidant familial.
  • Reconnaissance de la représentativité de la CFR.