AGIRC-ARRCO : UN ACCORD DE PRINCIPE EN TROMPE L’ŒIL

AGIRC-ARRCO : UN ACCORD DE PRINCIPE EN TROMPE L’ŒIL

Il ne fait pas face à l’urgence de la situation

Pour l’essentiel, les mesures annoncées prennent effet en 2019, soit un an après la date prévisible d’épuisement des réserves de l’AGIRC.

Il n’est pas à la hauteur des enjeux financiers

Les chiffres annoncés sont loin de correspondre aux besoins de financement (5 milliards de déficit technique annuel pour les deux régimes).

Il aggrave les inégalités entre secteurs public et privé.

Il est à ce titre parfaitement inéquitable : différences sur l’âge de départ  et sur les modalités des revalorisations.

Il faut en finir avec les tabous :

Les négociations ont mis en évidence le caractère incontournable de l’âge.

  • L’État doit prendre ses responsabilités en relevant pour tous l’âge de la retraite, condition indispensable au maintien d’un niveau de retraite suffisant.
  • Il doit reconnaître l’impérieuse nécessité de mettre en place un régime universel accordant à tous les mêmes droits en contrepartie des mêmes obligations.
  • Ce régime répondrait au principe d’égalité et rassurerait les jeunes générations sur la pérennité de leur régime de retraite.

Fait à Paris, le 20 octobre 2015
N° 124

La Confédération Française des Retraités est constituée des 5 principales organisations de retraités :

Confédération Nationale des Retraités des Professions Libérales – Fédération Nationale des Associations de Retraités – Générations Mouvement  Fédération Nationale  – Groupement CNR-UFRB – Union Française des Retraités

83-87 avenue d’Italie – 75013 PARIS – Tél : 01 40 58 15 00  courriel : conf.retraites@wanadoo.fr – site : www.retraite-cfr.fr

Partager cette publication