La place des retraités dans la société

La place des retraités dans la société

Dès 55 ans, on devient senior, ensuite retraité. Une vie travaillée est une forme de contribution à la collectivité. Une vie retraitée est aussi une contribution multiforme à la collectivité : humaine, économique, sociétale. Le temps subi passe en temps choisi.

Le temps choisi peut s’exprimer en trois cercles concentriques de niveau d’implication :

1-l’intergénération et l’environnement familial

2-le bénévolat au service des autres

3-les acteurs de la vie dans la cité.

Aujourd’hui, l’espérance de vie à 60 ans atteint 27,5 ans pour les femmes et 23,2 ans pour les hommes, autant dire que l’on a affaire à plusieurs générations ou plus exactement strates de retraités : 3e âge, 4e âge, bientôt 5e âge ! Comment pourraient-ils être définis à l’aune d’un modèle standard ? Les stéréotypes sont tenaces : âgisme versus jeunisme, le vieillissement est perçu comme une évolution négative. Charge pour la société ou opportunité ?

En janvier 2018, les personnes de 65 ans et plus représentent environ 20% de la population de la France. Leur état de santé permet à la très grande majorité d’entre elles de demeurer actif et c’est seulement à partir de 87 ans en moyenne qu’ils peuvent devenir plus vulnérables et souffrir de pathologies de nature à affecter au moins partiellement leur autonomie. En clair, le nombre de retraités susceptibles de s’investir dans des activités multiples est considérable.

Les retraités sont actifs et productifs.

Télécharger et partager le dossier complet (4 pages)

Partager cette publication