Le maintien en confinement des personnes âgées au-delà de ce qui sera décidé pour le reste de la population est aujourd’hui préconisé par certains comme une mesure de prudence.

Les retraités français dans leur ensemble sont profondément choqués par de telles prises de position et la Confédération Française des Retraités refuse qu’une telle mesure puisse être envisagée.

En effet  le maintien en confinement sur un critère d’âge est ressenti comme une discrimination inacceptable.

Tout d’abord qu’est-ce qu’une personne âgée? La plupart des retraités s’assument pleinement physiquement et moralement. Les maintenir en confinement pourrait avoir des effets désastreux sur leur santé et leur mental.

Toutes les personnes quel que soit leur âge doivent bénéficier du même accompagnement sanitaire, ce qui suppose la fourniture de moyens de protection et la réalisation généralisée de tests permettant d’identifier les porteurs du virus et ceux qui sont immunisés.
Si, tenant des mesures spécifiques d’isolement doivent être envisagées pour certains, elles ne peuvent reposer sur un critère d’âge.

Nous refusons toute confusion entre personnes âgées et personnes dépendantes. Ces dernières doivent bénéficier d’un traitement particulier. Mais si le confinement peut être justifié par des considérations sanitaires étayées sur des tests, ce confinement ne peut être une règle générale imposée aveuglément à tous les pensionnaires d’établissements recevant des personnes âgées même dépendantes.

La Confédération Française des Retraités s’opposera avec la plus grande fermeté à des mesures qui ne respecteraient pas la dignité des « seniors » et constitueraient une discrimination contraire aux principes du droit français et de la Charte européenne des droits fondamentaux.

Le Président
Pierre Erbs

Téléchargez et partagez ce communiqué de presse